Rolex Grand Slam of Show Jumping

Actualités

Ahlmann: Superbe victoire au CHIO Aachen

Christian Ahlmann Christian Ahlmann

Un an après son lancement, le Rolex Grand Slam of Show Jumping est revenu là où tout a commencé : dans l’impressionnante arène d’Aachen, ce haut-lieu du sport équestre, 40.000 spectateurs enthousiastes ont fêté Christian Ahlmann pour qui le Rolex Grand Slam of Show Jumping vient de débuter.

 

En selle sur Codex One, Christian Ahlmann a en effet été le seul à réaliser un sans-faute sur les cinq derniers cavaliers en lice. « Cela fait 20 ans que je pense à ce moment », dit Ahlmann. Son regard se tourne déjà vers l’avenir : « Bien sûr, je veux maintenant franchir la prochaine étape du Rolex Grand Slam et prendre le départ aux Masters de Spruce Meadows – à condition que je reste en bonne santé et en forme. Le Rolex Grand Slam est vraiment une grosse pointure pour nous les cavaliers de saut, un grand challenge. Cela signifie beaucoup pour moi que Rolex ait donné jour à cette initiative et nous donne la possibilité de gagner de telles récompenses, mais aussi de recueillir une telle attention. Maintenant, je vais essayer de tirer le meilleur parti de mon Rolex Grand Slam personnel. »

De toute évidence, son cheval a lui aussi pris plaisir à ce nouveau défi qu’est le « Rolex Grand Slam of Show Jumping », car Codex One a déjà donné un coup de naseau au trophée en passant à côté, comme s’il voulait dire : « On se reverra en septembre aux Masters de Spruce Meadows… ». En effet, seul le cavalier remportant consécutivement les trois concours majeurs – CHIO Aachen, Spruce Meadows « Masters » et CHI Genève – gagne le Rolex Grand Slam et entre ainsi dans la légende du sport, décrochant au passage un bonus d’un million d’euros en plus du montant remis au vainqueur de chaque épreuve. Un bonus est également promis au concurrent qui s’adjugera deux des trois Grands Prix. Si les victoires sont remportées consécutivement, le bonus s’élève à 500’000 euros. Le cavalier s’imposant à deux reprises dans un même cycle, mais pas consécutivement, se verra remettre 250’000 euros. Seul le classement du cavalier est pris en compte, celui-ci pouvant monter des chevaux différents lors des trois Grands Prix.

 

Au début du Grand Prix Rolex du CHIO Aachen 2014, l’attention se concentrait sur le champion olympique suisse Steve Guerdat qui avait remporté le dernier concours majeur à Genève, et sur le Belge Pieter Devos vainqueur du Grand Prix de Spruce Meadows au Canada en septembre dernier. Tous deux avaient donc, avant le début du Grand Prix Rolex, d’excellentes chances dans le Rolex Grand Slam of Show Jumping. Mais pour Steve Guerdat, le rêve d’une deuxième victoire consécutive en Grand Prix s’est brisé tôt après une faute au passage du fossé rempli d’eau. « Mon objectif était de gagner ici, et j’avais d’ailleurs un bon sentiment », dit Guerdat. « Peut-être aurais-je dû me battre encore un peu plus au passage de l’eau. » De son côté, Pieter Devos n’a pas connu sa meilleure journée non plus, essuyant un refus sur l’obstacle surplombant la rivière. Mais le Belge a malgré tout pleinement savouré le temps passé à Aachen : « Ça a été un beau Grand Prix, une formidable expérience pour mon jeune cheval. »

News

Il est temps.

Rolex Grand Slam