Rolex Grand Slam of Show Jumping

Actualités

Cinq jours de très grand sport jusqu’à la grande finale

Une dotation de 2.8 millions de dollars canadiens, un plateau de tous les superlatifs et l’opportunité pour Scott Brash de devenir une légende s’il s’impose dans le « CP International présenté par Rolex » et qu’il décroche ainsi le Rolex Grand Slam of Show Jumping : le 40e anniversaire des Spruce Meadows « Masters » s’annonce plus spectaculaire que jamais.

Mais le chemin est encore long jusqu’à la finale de dimanche après-midi pour les meilleurs cavaliers du monde qui s’affrontent dès mercredi dans « l’International Ring ». 40 concurrents au maximum auront le droit de prendre le départ dans le Grand Prix doté de 1.5 millions de dollars canadiens dont un tiers reviendra au vainqueur. Si Scott Brash venait à s’imposer, il remporterait son troisième Majeur consécutivement et s’adjugerait le Rolex Grand Slam of Show Jumping ainsi que le bonus d’un million d’Euros qui s’ajoute aux gains remis au vainqueur. Du jamais vu dans les sports équestres !

Comme la plupart des autres concurrents, Scott Brash doit tout d’abord se qualifier pour la finale. A l’heure actuelle, seuls quelques cavaliers sont déjà assurés de pouvoir prendre part au Grand Prix. Le cavalier de la nation Ian Millar, par exemple, en tant que vainqueur l’an dernier, le champion olympique suisse Steve Guerdat ou encore l’Américain McLain Ward, médaillé d’or individuel aux Jeux Panaméricains 2015.

Tous les autres auront la possibilité de décrocher leur place pour le Grand Prix dans les épreuves se disputant dès mercredi et jusqu’à samedi. Deux grosses épreuves se tiennent chaque jour et les concurrents ont donc huit chances de figurer sur la liste de départs de l’épreuve finale. La répétition générale se tiendra dans la Coupe des Nations samedi soir. Quatre cavaliers par nation s’élanceront dans cette épreuve pour tenter de faire gagner leur équipe. Scott Brash n’y prendra pas part pour la Grande-Bretagne, car il court en individuel aux « Masters ». Mais cela n’aura pas d’influence pour le Grand Prix de dimanche, car lorsqu’on s’élance en finale, pour remporter un Majeur, chaque cavalier se retrouve face à lui-même pour réaliser son propre défi. Pour s’approcher du rêve de victoire dans un Majeur, il faudra signer deux parcours sans faute lors des deux manches et figurer parmi les douze concurrents qualifiés pour le second tour. Le voyage avec Rolex débutera à ce moment-là pour les meilleurs des meilleurs. Et à la fin, le rêve deviendra peut-être réalité pour l’un d’eux. Le rêve de Scott Brash.

Les Spruce Meadows « Masters » 2015 : cinq jours de très grand sport et une question qui est sur toutes les lèvres. Scott Brash entrera-t-il dans la légende dimanche ?

News

Il est temps.

Rolex Grand Slam