Rolex Grand Slam of Show Jumping

Actualités

« Je suis dans le Rolex Grand Slam – un rêve s’est réalisé ».

Pieter Devos Pieter Devos

Sur le parcours final réunissant les douze meilleurs cavaliers de saut lors des légendaires 'Masters' de Spruce Meadows, Pieter Devos est resté très cool. Le Belge a été le seul cavalier à réaliser un sans faute dans le « CN International presented by Rolex ». C’est avec ce triomphe qu’il vient de débuter sa quête personnelle du Rolex Grand Slam, qui pourrait bien se poursuivre du 12 au 15 décembre lors du CHI Genève.

Avez-vous déjà quelque chose de prévu pour la mi-décembre ?

Pieter Devos : À présent, oui. Je n’arrive pas encore à le concevoir, cette victoire est incroyable. Maintenant, je serai également partant au CHI Genève, pour le Rolex Grand Slam, c’est un rêve qui s’est réalisé ici à Spruce Meadows.

Avez-vous déjà réalisé que vous avez désormais la possibilité d’être le premier cavalier de l’histoire à remporter le Rolex Grand Slam of Show Jumping ?

Pieter Devos : Pas encore complètement, ça va venir petit à petit. Le Rolex Grand Slam est quelque chose de si exceptionnel, qui met le focus sur notre sport et qui attire une telle attention majeure de la part des spectateurs et des médias, et soudain je me retrouve au cœur de l’action, c’est formidable. Maintenant, je dois d’abord essayer de saisir tout cela.

Comment estimez-vous vos chances à Genève ?

Pieter Devos : En présence d’une telle concurrence de classe mondiale au départ de la compétition, c’est naturellement très difficile à dire. Ce sera ma première participation, je ne dispose donc d’aucune expérience là-bas, mais la piste est très très grande et cela jouera dans tous les cas en faveur de ma jument « Candy ».

C’était votre première fois à Spruce Meadows également.

Pieter Devos : Exact. Peut-être est-ce bon signe. Habituellement, on dit qu’il faut avoir pris le départ trois fois déjà avant de connaître un terrain suffisamment bien pour pouvoir gagner. Mais je n’ai tout simplement pas pensé aux autres cavaliers, je me suis seulement concentré sur moi-même en essayant de ne pas faire d’erreur.

Après votre victoire à Spruce Meadows, vous avez déjà pu contempler quelques instants le trophée du Rolex Grand Slam. L’avez-vous déjà soulevé aussi, pour voir ?

Pieter Devos : Grands dieux, non ! Je ne l’ai pas effleuré, bien entendu – ça porte malheur. Nous les sportifs, nous sommes un peu superstitieux pour ça.

News

Il est temps.

Rolex Grand Slam