Rolex Grand Slam of Show Jumping

Actualités

Les premiers finalistes sont connus !

Le Rolex Grand Slam of Show Jumping constitue l’ultime défi des sports équestres. Il consiste à remporter les trois Majeurs – Genève, Aix-la-Chapelle et Spruce Meadows – consécutivement pour atteindre le Zénith du sport. Le rêve de tous les cavaliers. Et dimanche, ce rêve deviendra peut-être réalité pour Scott Brash.

Le Rolex Grand Slam est à portée de main pour le vainqueur des Majeurs de Genève 2014 et d’Aix-la-Chapelle 2015. Il manque au Britannique un succès pour démontrer une fois encore qu’il est un cavalier d’exception et qu’il n’est pas numéro 1 mondial depuis de nombreux mois par hasard. Dimanche, dans la grande finale des Spruce Meadows « Masters », Scott Brash peut devenir le premier cavalier de l’histoire à réaliser le Grand Chelem en cas de victoire dans le « CP International présenté par Rolex ». Il deviendrait ainsi une véritable légende vivante des sports équestres.

Mais ses adversaires ont de grands noms et de grands objectifs. Evidemment, dans un Majeur, seuls les meilleurs du monde peuvent prendre le départ dans le Grand Prix pour tenter d’avoir la chance de débuter leur Rolex Grand Slam personnel.

Scott Brash a gagné sa place pour la finale grâce à un excellent classement dans l’épreuve qualificative qui s’est disputée jeudi. Il en va de même pour le Belge Gregory Wathelet, vice-champion d’Europe, ainsi que pour le Canadien champion olympique Eric Lamaze, deux fois vainqueur des Masters, tous deux gagnants d’une épreuve qualificative jeudi. Mercredi, l’Américain McLain Ward – lauréat des « Masters » en 2009 – avait prouvé sa grande forme en s’imposant dans l’épreuve d’ouverture. Il aurait ainsi également décroché son ticket pour la finale, mais il n’en avait pas besoin étant champion panaméricain et donc qualifié d’office pour le Grand Prix. Son compatriote Kent Farrington devait lui gagner sa place. Cela n’a pas été un problème pour le numéro 5 mondial qui s’est distingué avec brio dans les épreuves de mercredi et jeudi. Les Français Roger-Yves Bost et Kevin Staut ont également brillé. Placés 1er et 2ème du classement général provisoire des « Masters », ils sont déjà assurés de pouvoir prendre part à la finale.

Trois autres vainqueurs de Spruce Meadows sont déjà qualifiés. Les Belges Pieter Devos, lauréat du Majeur canadien en 2013, et Olivier Philippaerts, gagnant en 2012, se sont qualifiés mercredi et jeudi tandis que le héros de la nation Ian Millar est pré-qualifié en tant que détenteur du titre. Il en va de même pour le champion olympique 2012 Steve Guerdat.

La Coupe des Nations qui se dispute samedi constitue la dernière épreuve qualificative. Les noms des 40 participants qui pourront s’élancer sur « l’International Ring » dans le Grand Prix doté de 1.5 millions Dollars canadiens seront alors connus. Une chose est sûre : pour Scott Brash, il s’agira du parcours de sa vie. 

News

Il est temps.

Rolex Grand Slam