Rolex Grand Slam of Show Jumping

Actualités

Rolex Grand Slam of Show Jumping

The picture enclosed shows the International Ring of Spruce Meadows. It can be used free of charge (picture: Rolex Grand Slam of Show Jumping/Kit Houghton) International Ring of Spruce Meadows

Quand le sport écrit l’histoire, alors un athlète devient un héros, une victoire se transforme en triomphe, un terrain de sport en symbole. À cet égard, Spruce Meadows est légendaire.

Depuis 1976 les meilleurs cavaliers du monde se donnent rendez-vous dans ce majesteux centre équestre au pied des Rocheuses canadiennes, pour se mesurer dans une compétition du plus haut niveau qui soit. Le Spruce Meadows ‹Masters› de septembre, étape du Rolex Grand Slam of Show Jumping, est un moment phare de la saison internationale de saut d’obstacles. Le cavalier, qui quitte « l’International Ring » en tant que gagnant du Majeur après le Grand Prix, s’octroie sa place au Panthéon des sports équestres.

En 2016, c’était Scott Brash, qui remportait le « CP ‹International›, presented by Rolex ». Exactement comme l’année précédente où le Britannique décrochait le Rolex Grand Slam of Show Jumping lors du Spruce Meadows ‹Masters› 2015 s’installant ainsi dans la légende : il devenait le tout premier cavalier à pouvoir remporter trois victoires consécutives en Majeur et s’offrir ainsi le Grand Chelem.

La même chose pourrait arriver à Grégory Wathelet : grâce à sa victoire dans le « Rolex Grand Prix » du CHIO d’Aix-la-Chapelle 2017, le Belge fera le voyage à Calgary en tant que prétendant au Grand Chelem. Et si il arrive à remporter, en plus de célébrer son 37ème anniversaire le 10 septembre 2017, sa deuxième victoire consécutive en Majeur, cela signifiera que Wathelet se rendra alors au CHI de Genève en décembre pour tenter de remporter le titre de Grand Chelem.

« Tout cavalier rêve de décrocher le Rolex Grand Slam of Show Jumping. Les Majeurs constituent les plus beaux et les plus difficiles concours de notre sport. On est confronté aux meilleurs couples du monde et je sais combien il est difficile de gagner également à Calgary. Pour moi, c’est une occasion unique et j’y mettrai toute mon énergie », promet Wathelet, qui, il y a deux ans avait signé son meilleur résultat à Calgary en se classant à la sixième place du Grand Prix.

Pedro Veniss a également de bons souvenirs du Spruce Meadows ‹Masters› où, en 2015, il avait pris la troisième place du « CP ‹International›, presented by Rolex ». Le Brésilien est revenu en 2016 où il a été très performant tout le long de l’événement et se classa 8ème dans le Grand Prix. Et à nouveau l’été dernier, sur le circuit estival de Spruce Meadows, il remporta un Grand Prix 5*.

Et si jamais Veniss devait briller une fois de plus sur cet « International Ring », cela ne pourrait pas mieux tomber si c’était lors du ‹Masters›. En effet, grâce à sa victoire dans le « Rolex Grand Prix » du CHI de Genève 2016, il peut tenter de remporter à Calgary le bonus attribué lors de deux victoires non consécutives dans un même cycle du Grand Chelem.  « Mes chevaux sont parfaitement préparés et ont déjà sauté admirablement bien sur cette piste cet été. Je crois encore en nos chances, » affirme le Brésilien de 34 ans. « Mais bon, tout cela va se jouer sur la piste. ».

Scott Brash, Grégory Wathelet, Pedro Veniss : ce ne sont là que trois parmi les grands noms de ce sport qui rêvent de faire un exploit lors du Spruce Meadows ‹Masters› 2017. Mais qui va remporter ce Majeur le 10 septembre prochain ? A la fin, c’est le sport qui écrira sa propre histoire et un nouveau chapitre du Rolex Grand Slam of Show Jumping.

News

Il est temps.

Rolex Grand Slam