Rolex Grand Slam of Show Jumping

Actualités

Rolex Grand Slam of Show Jumping: Scott Brash parviendra-t-il à remporter un deuxième Majeur consécutif à Aix-la-Chapelle?

Scott Brash. Christian Ahlmann. Kent Farrington. Beezie Madden. Steve Guerdat. Edwina Alexander. Ludger Beerbaum. Les meilleurs des meilleurs, l’élite mondiale des sports équestres se retrouve à Aix-la-Chapelle sur le complexe de la Soers ce week-end. Le Festival Equestre Mondial est le premier Majeur de l’année et avec lui, le Rolex Grand Slam of Show Jumping entame sa troisième année d’existence.

Qui débutera le voyage ? Ou qui le poursuivra ? Ce pourrait être Scott Brash ! Après sa victoire dans le Grand Prix Rolex du CHI de Genève 2014, le Britannique a la possibilité de remporter son deuxième Majeur consécutivement. A Aix-la-Chapelle, 500'000 Euros l’attendent en plus de la dotation de l’épreuve. Et s’il venait à s’imposer en septembre aux Spruce Meadows Masters, il entrerait dans la légende devenant le premier cavalier de l’histoire à décrocher le Rolex Grand Slam of Show Jumping. Et en tant que premier cavalier de l’histoire, il s’assurerait un bonus d’un million d’Euros qui viendrait s’ajouter à son prize money.

Mais la concurrence ne lui facilitera pas la tâche. C’est une certitude ! En entrant dans le célèbre stade d’Aix-la-Chapelle, devant 40'000 spectateurs enthousiastes, tous les cavaliers, portés par l’euphorie du public, dépassent leurs limites à chaque parcours. En 2013, première année du Rolex Grand Slam of Show Jumping, la victoire de ce Majeur était revenue à Nick Skelton et son phénoménal « Big Star ». En 2014, sur le complexe de la Soers, grâce à Christian Ahlmann, un cavalier allemand a fait son entrée dans le Rolex Grand Slam. En selle sur « Codex One », il fut le seul à signer un parcours sans faute au barrage et put ainsi, pour la première fois de sa carrière, emmener le légendaire tour d’honneur d’Aix-la-Chapelle. Christian Ahlmann a ensuite perdu toute chance de réaliser le Grand Chelem en se classant à la 18e place du Grand Prix de Spruce Meadows. Et à Genève, il ne parvint pas non plus à s’imposer, laissant ainsi échapper le bonus de 250'000 Euros promis au cavalier qui remportera deux Grands Prix dans un même cycle. Pour le lauréat des Spruce Meadows Masters Ian Millar, le Rolex Grand Slam a pris fin prématurément. Le Canadien, qui détient le record de participations aux JO, a fait l’impasse sur le CHI de Genève et est ainsi sorti de la course. Un concurrent est en effet autorisé à monter des chevaux différents lors des Majeurs, mais il est obligé de prendre part aux trois compétitions s’il veut pouvoir décrocher le graal des sports équestres.

Tous les regards seront donc tournés vers Scott Brash dans l’après-midi du 31 mai 2015 dans le stade principal d’Aix-la-Chapelle. « Ce sera très difficile », confie le champion olympique par équipe avant d’ajouter : « Mais je me réjouis énormément du Grand Prix Rolex. Mon cheval, « Hello Sanctos », est en très grande forme et nous l’avons préparé pour atteindre notre objectif à Aix-la-Chapelle ». L’an dernier, le hongre brun s’était laissé distraire par l’atmosphère d’Aix-la-Chapelle et avait commis deux fautes. « Hello Sanctos » sera-t-il plus serein cette fois ? Une interrogation qui permettra d’entretenir le suspense jusqu’à l’issue de l’épreuve ! Lorsque les meilleurs cavaliers du monde s’affrontent avec leurs meilleurs chevaux, tous peuvent gagner. Chaque foulée, chaque respiration peut être décisive. Et à l’issue du parcours, c’est le temps qui compte ! Le temps d’un triomphe extraordinaire, le temps du sport d’élite de haut niveau, le temps du début du Rolex Grand Slam of Show Jumping. Le temps du Festival Equestre Mondial d’Aix-la-Chapelle 2015 !

Citation de Christian Ahlmann, vainqueur du Grand Prix Rolex d’Aix-la-Chapelle 2014

Le Rolex Grand Slam est un concept à nul autre pareil. Chaque compétition qui le compose est exceptionnelle. Ce sont des Concours possédant une grande tradition et un Grand Prix que tout cavalier rêve de remporter un jour. Le système de Bonus rend ce concept encore plus unique. Nos remerciements vont à Rolex et aux organisateurs qui ont rendu cela possible. Le Grand Chelem permet à notre sport de faire un nouveau pas en avant. Remporter les trois compétitions consécutivement est très très difficile. J’ai tenté de le faire à deux reprises après ma victoire, une fois je me suis qualifié pour le barrage, une fois j’ai commis une faute. Mes chances de m’imposer dans le Grand Prix Rolex en 2015 à Aix-la-Chapelle? Je vais évidemment essayer, mais tous les concurrents sont surmotivés et Scott Brash est en très grand forme actuellement, il va tout tenter. Une chose est sûre: nous allons vivre du grand sport.

News

Il est temps.

Rolex Grand Slam