Rolex Grand Slam of Show Jumping

Actualités

Scott Brash – bientôt une légende des sports équestres?

Pour Scott Brash, décrocher le Rolex Grand Slam est devenu un rêve accessible. Son Rolex Grand Slam personnel a débuté en 2014 au CHI de Genève où le Britannique, numéro 1 mondial, s’est imposé grâce à deux parcours sans faute avec « Hello Sanctos ». Dans le Grand Prix Rolex d’Aix-la-Chapelle, il y a quelques semaines, l’exceptionnel cavalier a réitéré sa performance devant 40'000 spectateurs. Trois parcours sans pénalité et un chronomètre de 48.04 secondes ont été les ingrédients lui permettant de signer un nouveau succès de prestige à l’issue d’une épreuve passionnante. A Aix-la-Chapelle à nouveau, Scott Brash avait misé sur le bon cheval avec « Hello Sanctos ». En Septembre, en cas de victoire aux Spruce Meadows « Masters » de Calgary, il a la possibilité de devenir le premier cavalier à remporter les trois Majeurs consécutivement. Si l’Ecossais de 29 ans décroche la victoire dans le Grand Prix au Canada, il deviendra une légende des sports équestres. Personne n’est encore parvenu à réaliser cet exploit à ce jour. A cette victoire s’ajoutera une extraordinaire récompense. En effet, celui qui s’impose lors des trois. Majeurs que sont Aix-la-Chapelle, Spruce Meadows et Genève, décroche un bonus d’un million d’Euros.

Le Britannique a déjà pris part au Concours de Calgary à une reprise et il se réjouit de s’y rendre à nouveau : « J’aime les infrastructures, même si elles sont totalement différentes de celles d’Aix-la-Chapelle. Aix-la-Chapelle se démarque par son incroyable ambiance et son grand stade. A Calgary, l’ambiance est également unique, mais le stade est bien entendu totalement différent ». Lors de son premier passage à Calgary, Scott Brash avait déjà fait le voyage avec « Hello Sanctos » et celui-ci s’était senti à l’aise sur cette piste. Un bon présage. Malgré cela, Scott Brash reste prudent et garde les pieds sur terre lorsqu’il évoque cette dernière étape. « Ce sera tout sauf facile de s’imposer une troisième fois. D’autres excellents cavaliers ont tenté de faire cela avant moi. Il était déjà très difficile de remporter deux compétitions successivement alors trois… ce sera très très dur », confie-t-il réaliste. Le Britannique prévoit également de devoir faire face à une forte concurrence : « Environ 50 concurrents vont tenter de remporter ce Grand Prix. Les cavaliers américains et canadiens auront peut-être l’avantage d’évoluer « à domicile » et ils auront déjà monté sur cette piste durant l’été. Ils seront très forts, mais les Européens aussi ». 

Le mode de fonctionnement du Rolex Grand Slam est simple : Le cavalier doit participer aux trois majeurs dans un même cycle.  Celui qui remporte les trois grand prix décroche un bonus d’un million d’Euros qui s’ajoute à la dotation des épreuves. Si le cavalier s’impose de façon consécutive dans deux des trois compétitions, il remporte un bonus de 500'000 Euros. S’il s’adjuge les deux titres de façon non consécutive, il remporte un bonus de 250'000 Euros. Le cavalier peut monter le cheval qu’il désire. Il est donc possible de remporter le bonus en prenant part aux Grands Prix avec des chevaux différents. Le mode de fonctionnement du Rolex Grand Slam n’est pas lié à l’année calendaire. C’est une histoire sans fin. 

News

Il est temps.

Rolex Grand Slam