Rolex Grand Slam of Show Jumping

Actualités

Spruce Meadows ‘Masters’ 2016

The picture shows the “International Ring” of Spruce Meadows. It can be used free of charge (picture: Rolex Grand Slam of Show Jumping/Kit Houghton). The picture shows the “International Ring” of Spruce Meadows. It can be used free of charge (picture: Rolex Grand Slam of Show Jumping/Kit Houghton).

L’International Ring. Un nom qui exige le respect. Il s’agit de l’arène principale de Spruce Meadows. Un lieu où naissent les légendes. Seuls des athlètes exceptionnels foulent cette piste, car seuls les meilleurs des meilleurs peuvent se mesurer sur la vaste pelouse au cœur de ce concours.

Celui qui remportera la finale du Spruce Meadows ‹ Masters › laissera derrière lui une empreinte particulière : il restera comme l’un des grands gagnants de l’histoire de ce sport.

L’an dernier, la victoire est revenue à Scott Brash. Mais pas uniquement : à l’instant où son légendaire cheval « Hello Sanctos » a franchi sans faute le dernier obstacle du Grand Prix, Scott Brash, l’un des meilleurs cavaliers du monde, est devenu une légende du sport équestre. Avec cette troisième victoire successive sur le circuit du Rolex Grand Slam, il est monté sur le trône du saut d’obstacle.

A présent, les challengers se battent pour s’emparer de la couronne de Scott Brash ! L’on pense particulièrement à un jeune homme allemand, Philipp Weishaupt, prêt à monter dans l’arène en tant que vainqueur d’Aix-la-Chapelle.  Ses espoirs reposent sur son étalon « LB Convall », qui connaît déjà bien les installations de Spruce Meadows : cet été – peu avant sa victoire au CHIO d’Aix-la-Chapelle – ils ont passé ensemble quatre semaines à Calgary.

« ‹ Convall › a déjà pu s’habituer à cette immense pelouse et il a montré de bonnes performances sur les parcours difficiles », explique le cavalier de 31 ans. Les chances de remporter un deuxième Majeur de suite ne sont donc pas négligeables pour le couple allemand.

Mais il faudra aussi compter sur Steve Guerdat, l’excellent cavalier suisse qui a déjà, à 34 ans, remporté la majorité des titres majeurs du sport équestre. Champion olympique, champion d’Europe, multiple vainqueur de la finale de la Coupe du monde – tellement de succès, tellement de réalisations. Tout comme ces trois victoires dans le Majeur de Genève : 2006, 2013 et plus récemment en 2015.

Une victoire dans le Majeur de Calgary reste encore d’actualité pour lui quant au Rolex Grand Slam : avec le bonus des « deux sur trois », une récompense est donnée également à un cavalier qui remporte deux des Majeurs sur les trois de manière non successive. Si Guerdat gagne le Grand Prix du Spruce Meadows ‹ Masters ›, il touchera la somme de 250‘000 euros.

Mais ce n’est pas la perspective d’empocher ce bonus qui pousse Steve Guerdat à remporter le Spruce Meadows ‹ Masters ›, aux pieds des montagnes canadiennes. « J’aime ce sport et les grands événements m’ont toujours fasciné. Calgary, Aix-la-Chapelle et Genève – ce sont les Grands Prix que chaque cavalier veut gagner une fois dans sa vie. » Voilà pourquoi ils sont tous là : champions olympiques, champions du monde, les jeunes talents, les meilleurs cavaliers du classement mondial. Parce qu’il n’y a pas de meilleur endroit au monde pour relever un tel défi.

Ici, à Spruce Meadows, où tant de succès ont déjà eu lieu. Qui triomphera le 11 septembre dans le « CP ‹ International ›, présenté par Rolex » ? Qui sera le futur légendaire vainqueur du Majeur du « l’International Ring » ?

News

Il est temps.

Rolex Grand Slam