Rolex Grand Slam of Show Jumping

Actualités

début du Rolex Grand Slam au CHIO Aachen 2013


Le sport équestre entre dans une nouvelle dimension
 

Le plus grand challenge du sport équestre international débute ce dimanche à Aachen : le Rolex Grand Slam de saut d'obstacle. Trois des événements sportifs les plus prestigieux et les plus renommés de la planète se sont associés, réunissant non seulement un total de récompenses de plus de 5,7 millions d’euros, mais également 1000 journalistes accrédités, 700.000 spectateurs et plus de 200 ans d’histoire du sport équestre. Celui ou celle qui parvient à remporter consécutivement le Rolex Grand Prix du CHIO Aachen, des Masters de Spruce Meadows et du CHI de Genève gagne le Rolex Grand Slam – et touche alors un bonus d’un million d’euros en plus des prix en lice.

« Le Rolex Grand Slam est une coopération hors du commun. Gagner ces trois Grands Prix successivement est un immense défi, quasiment impossible », dit Pius Schwizer, grand cavalier suisse. Mais ce qui est presque plus important encore que les prix en lice, c'est l'opportunité de s’immortaliser en tant que cavalier en remportant la victoire au Rolex Grand Slam. Seules des performances absolument exceptionnelles permettent d'entrer dans la légende.

Le principe du Rolex Grand Slam est simple : le cavalier qui remporte trois concours successivement gagne 1 million d’euros en plus du montant remis au vainqueur de chaque épreuve. Qui remporte deux concours sur les trois se voit également attribuer un bonus. Lorsque les victoires sont remportées consécutivement, le bonus est de 500.000 euros. Lorsque le cavalier s’impose selon le mode « deux sur trois » sans toutefois gagner consécutivement deux concours, le bonus est alors de 250.000 euros. Seul le classement du cavalier compte, quelle que soit sa monture. Il est donc également possible de gagner le bonus avec différents chevaux. Dissocié de l’année calendaire, le Rolex Grand Slam n’a pas d’échéance finale – un véritable cycle perpétuel qui commence dès maintenant, lors du Festival mondial des sports équestres, le CHIO Aachen 2013. « Le Rolex Grand Prix, le Grand Prix d'Aachen, est vraiment un grand prix au sens le plus strict du terme », souligne l’ambassadrice française la plus charmante du sport équestre, la cavalière d'obstacle Pénélope Leprevost. Le plus célèbre cavalier allemand, Ludger Beerbaum, se joint à elle : « Pour nous les cavaliers d'obstacle, le Rolex Grand Slam est une grande opportunité, mais aussi un objectif particulièrement difficile que seuls les meilleurs au monde peuvent atteindre. Pour moi, le Rolex Grand Slam serait impensable sans Aachen, car le Rolex Grand Prix du CHIO Aachen représente vraiment la cerise sur le gâteau dans la coopération Aachen – Calgary – Genève. »
 


Entretien avec Otto Becker, entraîneur national allemand des cavaliers de saut d'obstacle.


Question : Que pensez-vous du Grand Slam qui débute ce dimanche à Aachen ?
Becker : Je suis très heureux que Rolex poursuive son engagement dans le monde du saut d'obstacle avec le Rolex Grand Slam. Avec Aachen, c’est une compétition unique en Allemagne qui participe à cette coopération. Le Grand Prix d'Aachen est déja à lui seul un énorme défi pour les cavaliers de saut ; le Rolex Grand Slam crée une motivation supplémentaire pour les cavaliers de saut d'obstacle.

Question : Quelles qualités un cavalier doit-il posséder pour gagner le Rolex Grand Slam ?
Becker : Le couple doit être en parfaite harmonie : cavalier et monture doivent former une unité et, bien entendu, ils doivent avoir la forme idéale lors de chaque Grand Prix.

Question : Que dites-vous du fait que le CHIO Aachen soit une étape du Rolex Grand Slam ?
Becker : Aachen, c'est Aachen – il est difficile de trouver les mots pour le décrire. Le CHIO Aachen est la meilleure compétition du monde, avec un public fantastique et des conditions idéales pour les cavaliers comme pour les chevaux. Mais le plus beau, c'est que le sport équestre continue d'être le centre de gravité à Aachen. C'est pour cela qu'Aachen est prédestinée à une telle coopération.

Question : À votre avis, quel cavalier est capable de gagner le Rolex Grand Slam ?
Becker : C'est difficile à dire – il ne va pas être simple de gagner trois Grands Prix à la suite. Naturellement, ma chanson préférée lors de compétitions équestres est l'hymne national allemand, et j'espère que nous l'entendrons dimanche également. Pour le reste, nous devons attendre de voir.

News

Il est temps.

Rolex Grand Slam