Rolex Grand Slam of Show Jumping

Actualités

pour Steve Guerdat, le Rolex Grand Slam vient de débuter

Steve Steve

Triomphe à domicile – Il s’agit de l’une des plus prestigieuses victoires qui existent dans l’univers du sport équestre international : le Grand Prix Rolex du CHI de Genève. Par son triomphe de ce jour, le Suisse Steve Guerdat rejoint non seulement les rangs des illustres vainqueurs du grand et traditionnel concours Suisse, mais il débute aujourd’hui également son Rolex Grand Slam personnel.

Le CHI de Genève, le CHIO d’Aachen et les ‘Masters’ de Spruce Meadows – trois victoires lors de trois concours parmi les plus prestigieux du monde : c’est cela, le Rolex Grand Slam of Show Jumping, l’ultime challenge du sport équestre international. Seul le cavalier qui parvient à décrocher trois victoires en douze mois entre dans la légende du sport. « C’est sensationnel, mon propre Rolex Grand Slam a désormais commencé », déclare Guerdat à l’issue de son triomphe au Grand Prix Rolex du CHI de Genève disputé dimanche après-midi. Dans l’impressionnante arène de Palexpo, le plus grand manège du monde, il a gardé tout son sang-froid en selle sur Nino de Buissonnets. De grands noms du sport avaient atteint le barrage : le brésilien Alvaro de Miranda y était présent, tout comme le Français Kevin Staut ou encore Scott Brash pour la Grande-Bretagne. C’est finalement le champion olympique Guerdat qui a bouclé le parcours avec le meilleur temps, frénétiquement acclamé par 8200 spectateurs enthousiastes dans l’arène comble. « C’est fantastique de voir à quel point j’ai été soutenu et acclamé ici », résume Guerdat qui a dû patienter un long moment avant de connaître le résultat définitif : « Ces 15 minutes ont duré une éternité ».

Pour le Belge Pieter Devos, le rêve du Rolex Grand Slam s’est pour l’instant évanoui. Après son succès aux ‘Masters’ de Spruce Meadows en septembre, il était parvenu à se qualifier pour le barrage – mais cela n’a cependant pas suffi pour le grand triomphe, Devos ayant terminé 9e avec « Candy ». Mais tout n’est pas perdu pour le Belge : en effet, l’athlète qui s’impose à deux reprises dans un même cycle sans toutefois remporter la victoire consécutivement décroche un bonus de 250.000 euros.

News

Il est temps.

Rolex Grand Slam